Sélectionner une page
rituel du soir bataille de polochon

Tous les parents le savent (surtout les parents speed et imparfaits) : le moment du coucher est toujours compliqué pour les enfants, ce sont des moments de séparation et bien souvent, l’enfant traîne et fait durer le moment le plus longtemps possible.

Un rituel du soir pour faciliter la séparation au moment du coucher

Chez nous, bien sûr c’est aussi le cas : après le lavage de dents et le bisou du soir, la mise au lit se passe plutôt bien, mais c’est une fois plantés dans votre canapé avec le doigt sur la touche « Netflix » de votre télécommande que le rituel vicieux du «j’veux pas dormir» s’installe irrémédiablement tous les soirs :

« Mamannnnnn, tu peux me monter un verre d’eau »

« Mamannnnn, Canaille n’arrête pas de venir dans ma chambre »

« Mamannnnn, est-ce que tu crois qu’on pourrait aller au laser game pour mon anniversaire avec mes copains? »

« Mamannnn, il y a combien de satellites autour de Jupiter ? »

Et bien sûr, ultime mauvaise foi : »tu m’as même pas fait de bisou dans mon lit »

Evidemment, c’est agaçant : toute la journée, on a attendu ce grand moment de calme et d’apaisement avec tellement d’impatience, et on pensait enfin le toucher du doigt (tout du moins, on touchait ce fameux bouton Netfix)… et bien non !

Forcément, on passe par des phases de profondes colères exprimées avec force en bas de l’escalier : « les enfants, maintenant ça suffit, c’est l’heure de dormiiiiiir ». Puis dans mes moments de faiblesse : « ok, je te monte un verre Canaille mais après tu dors ! ». Mais alors, comment stopper ce rituel vicieux « j’veux pas dormir »?


Le rituel du soir : les « petits temps »

En fait, c’est assez simple quand je réalise que mes enfants n’arrivent pas à se séparer de moi pour la nuit, parce qu’ils ont l’impression de ne pas m’avoir vue, par manque de temps de maman. Le bisou du soir est un moment privilégié que l’on partage en duo : un parent, un enfant. Mais il est fugace et donc frustrant. L’histoire du soir, c’est sympa mais c’est un peu toujours pareil et moi personnellement, ça n’ennuie un peu….

Le lendemain, forte de mon déclic, je décide de remplacer ce rituel « j’veux pas dormir » par un rituel différent qu’on a appelé « les petits temps ».


co-création des règles rituel du soir

Comment les mettre en pratique un nouveau rituel du soir ?

Ces petits temps ont des règles très simples, et qui conviennent à tout le monde, donc ça a été assez simple de se mettre d’accord en famille:

1. Le temps est limité

Décidez ensemble d’une durée « raisonnable » pour ce rituel, et tenez le timing. Si vous avez décidé que ça serait 15 min, arrêtez-vous à la fin. Quand les 15 min sont écoulées, on arrête doucement le jeu et on range, si besoin. Pas de négociations pour continuer. Au lit, un bisou/calîn et c’est tout !

2. C’est un temps pour 1 parent et 1 enfant

Si on a la chance d’être dans une famille de 2 enfants et 2 parents, on fait 15 min en duo et après on inverse !! Sinon, c’est chacun son tour.

3. C’est un temps dédié au lien parent/enfant

L’enfant décide du jeu (mais ça doit rester un jeu calme) et le parent le fait vraiment, en s’investissant, et pas en surveillant de loin tout en vérifiant ses emails. 15 min par enfant dans une soirée, franchement c’est gérable, même si on est un parent débordé et débordant. Et même si on n’a pas envie de se mettre à quatre pattes pour jouer aux billes.

4. Ce temps-là n’est pas négociable

On le fait tous les soirs, même si les enfants ont été punis, même si on est fatigués. Et même si on a diné plus tard que d’habitude. L’enfant doit savoir que 15 min de notre attention est acquise à ce moment-là, tous les soirs.


Bilan de ce nouveau rituel du soir (après plusieurs mois d’essai) :

Très honnêtement, je pensais que ces petits temps me demanderaient des « efforts ». Et c’est parfois difficile de se décider à repousser de 30 min (deux enfants !) ce fameux moment de détente Netflix.

Et bien finalement, après plusieurs mois d’essai, je peux vous confirmer que je les ADORE, vraiment. Quelle merveilleuse manière d’apprendre à connaître ses enfants : dans les jeux qu’ils choisissent, dans les explications qu’ils me donnent. Mais aussi, j’apprends à les observer, à m’étonner des réflexions qu’ils peuvent avoir. Et c’est tout simplement un moment d’échange privilégié que l’on se donne à ce moment-là ! Et quand l’heure du coucher vient, tout est devenu plus simple aussi !

Conclusion : nous avons décidé de garder ce rituel du soir !


Ce que j’ai appris sur mes enfants :

Canaille du haut de ses 10 ans, a toujours une idée, il attend ses « petits temps » avec maman et avec papa avec une grande impatience. Il déborde d’envies, il veut nous faire découvrir son monde, nous faire jouer aux lego, aux billes, aux dragons, nous montrer tous ses dessins.

Bichette a 12 ans. Elle a plus de mal à se dévoiler, à partager ce qu’elle aime, ce qu’elle ressent. Elle n’a pas toujours une idée précise de ce qu’elle veut faire avec moi, ni avec son papa. Du coup, je lui propose de lire avec elle, d’inventer une histoire, de lui poser des questions. Mais aussi, elle s’intéresse à mon travail, ma rencontre avec son papa. Parfois, nous chantons doucement, ou faisons une séance de médiation guidée. Elle, qui reste barricadée derrière son armure de jeune fille solide et têtue, se détend pendant ces moments rien qu’à nous. Le dialogue est plus facile, même si je rame toujours pour qu’elle ose s’ouvrir et qu’on puisse aborder des sujets plus intimes.


rituel du soir temps dédié

Conseils pratiques de mise en œuvre du rituel du soir : apprenez de mes erreurs !

Ne débordez pas du temps imparti

Lorsque la sonnerie du minuteur résonne, on arrête et si besoin, on finit le lendemain.

Laissez votre enfant vous emporter dans son monde à lui

Si ça ne vous plait pas de jouer aux lego Avengers, rappelez-vous que ça ne durera que 15 min 🙂 ! Et vous serez surpris de l’échange de qualité que vous aurez avec lui/elle. En plus, pas besoin de se creuser la tête pour trouver une idée (pas de charge mentale supplémentaire 🙂 !)

Veuillez à garder un temps pour chacun des enfants

Si vous avez plusieurs enfants, c’est tentant de faire un petit temps avec tous les enfants en même temps. Mais honnêtement, le rendu est très différent.

Choisissez une durée pour le petit temps qui est « gérable »

Mettez-vous d’accord avec vos enfants. Mais assurez-vous de passer au moins de 10 min/enfant par soir. ça passe vraiment très très vite et ça peut être frustrant de ne pas avoir pu en profiter vraiment.

Evitez les jeux de cahut

Dans ces jeux, tout le monde ressort surexcité à la fin (genre bataille de polochons…) ! Pour aller se coucher au bout des 15 min, c’est super dur ! Si vous manquez d’idées, allez faire un tour sur mon article qui propose 16 jeux sans matériel pour rire en famille.

Pour ajouter de la surprise, vous pouvez aussi préparer des petits bons (cartes) avec des idées d’activités. L’idéal, c’est de glisser ces bons dans une boîte, ou un calendrier de l’AVENT. Pour lire mon article à ce sujet, cliquez ici.

Inventer ensemble une histoire pour dormir peut également être un bon moyen de passer un petit temps de qualité. Pour vous guidez, je vous invite à lire mon article à ce sujet en cliquant ici.

J’espère que cet article vous aura donné envie de dédier du temps à chacun de vos enfants de manière quotidienne. Et chez vous, quels est le rituel du soir que vous avez mis en place ?? Partagez vos astuces en commentaires !


Pour profiter d’un moment privilégié parent-enfant, je vous invite également à découvrir nos ateliers ludiques My Kid Émoi, spécialement conçus pour nourrir votre lien unique ! Profitez-en bien !

activite creative parent-enfant

Votre 1ère séance de coaching parental OFFERTE

X