Sélectionner une page
garçon fier de lui

Dans mon article qui compile 4 conseils pour faire grandir l’estime de soi d’un enfant (cliquez ici pour le consulter), j’écris qu’il est important de complimenter les réussites mais également de valoriser les opportunités offertes par l’échec. Je m’interroge très souvent sur la meilleure manière d’accompagner mes enfants dans la construction de leur estime d’eux-mêmes. Et c’est également une question qui est partagée par de nombreux parents que j’accompagne en coaching parental. Est-ce que dire aux enfants « je suis fier de toi » à chaque réussite, c’est efficace ? Suffisant ?

Si vous souhaitez discuter de cette question avec moi et échanger sur vos problématiques parentales, prenez RDV pour une séance de découverte en coaching parental. D’une durée de 30 min en visio, elle est offerte et sans engagement :


« Je suis fier de toi » – est-ce un compliment constructif ?

Le risque de dépendance du regard de l’autre

« Je suis fier de toi » induit que le parent porte un regard rempli de fierté sur une étape franchie par son enfant. Il sous-entend que le sentiment de fierté appartient au parent, qui a évalué, jugé un acte, une parole, un comportement de son enfant. Certes, en soi, ça reste un élan positif et encourageant, qui flatte l’ego de l’enfant (et celui du parent d’ailleurs !). Mais à travers la formulation « je suis fier de toi », l’enfant entend aussi que l’estime de soi dépend du regard de son parent… et devient dépendant de son approbation.

Devenir acteur de sa propre vie

Or, l’enjeu majeur autour de la confiance en soi, c’est bien d’encourager l’enfant à devenir un être acteur de sa propre vie, à prendre ses propres décisions, émettre ses propres opinions. Et donc, si nos enfants deviennent dépendants de nos compliments, nous ne les aidons pas vraiment à devenir des adultes autonomes et confiants. France Frascarolo, psychologue, dans son livre l’Estime de soi chez l’enfant, appuie ces propros. Elle dit que « Dire à son enfant qu’on est fier de lui est valorisant. Pour autant, s’il se met à évaluer toutes ses actions en fonction de votre approbation, son autonomie et sa confiance en soi s’en trouveront entravées. »


Comment remplacer « Je suis fier de toi » ?

Comment soutenir son enfant en lui permettant de prendre la responsabilité de ses actes et comportements ? Qu’ils résultent en succès ou en échecs ? Voici cinq alternatives à explorer pour remplacer « Je suis fier de toi »:

  • Reconnaître les investissements réalisés par l’enfant, plutôt que de valoriser le résultat final : « je suis fier de constater que tu as essayé de reproduire ce dessin, quelle perséverance ! « 
  • Recentrer le compliment sur le comportement, l’acte en lui-même et non pas sur la personne. Un résultat, échec ou succès, ne définit pas une personne. Préférons donc « je suis fier de voir que tu as dit merci » plutôt que « je suis fier que tu sois poli ».
  • Alterner avec une autre émotion que la fierté « ça me fait vraiment très plaisir de voir que tu es remonté sur ton vélo malgré ta chute »
  • Formuler le compliment sous forme de gratitude : « Merci beaucoup d’avoir offert ton aide à ton frère pour faire ses devoirs « 
  • Ou encore encourager le sentiment de fierté chez son enfant : « TU peux vraiment être fier de toi car tu as fini ce puzzle malgré le très grand nombre de pièces à assembler »

Pour encourager davantage votre enfant, je vous offre le petit cadeau ci-dessous. C’est une fiche (format pdf) de 5 pages, qui liste 15 phrases (à éviter) impactantes pour l’estime de soi de votre enfant. Je vous propose également 15 reformulations pour davantage encourager votre enfant.


Lettre ouverte à mes enfants :

En mode, parent speed et imparfait qui apprend de mes erreurs (tous les jours !), je vous livre les lettres ouvertes que j’ai écrites et lues à mes enfants.

a. Je suis fière de toi, ma fille

  • A chaque moment, tu te montres curieuse, aventurière et tu prends des initiatives.
  • Je constate que tu résouds des problèmes complexes avec persévérance et sens de l’observation.
  • Tu te bats pour défendre tes opinions avec discernement et sens aigu de la justice.
  • Souvent, tu reconnais tes erreurs et répare tes maladresses.
  • ça me touche beaucoup lorsque tu t’inquiètes quand ton frère pleure, en montrant de l’empathie.

Pour tout ça, et pour tout le reste, tu peux être très fière de toi.

b. Je suis fière de toi, mon fils

  • Je te vois plongé dans tes rêves, tu chantonnes en dessinant, avec minutie et précision.
  • A chaque instant, tu montres ta sensibilité débordante aux yeux de tous, sans honte, en revendiquant tes émotions.
  • Tu oses ! prendre la parole, faire le clown, sans avoir peur du jugement de l’autre.
  • Je constate que tu aimes t’appliquer, avec un sens certain de « qualité ».
  • ça me fait vraiment plaisir que tu cultives la gratitude lorsque tu fais le bilan de ta journée.

Pour tout ça, et pour tout le reste, tu peux être très fier de toi.


Et vous ? Comment contribuez-vous à nourrir l’estime de vos kids ? N’hésitez pas à partager vos astuces dans les commentaires !



Pour aller plus loin

Vous vous sentez démuni(e) face aux défis et challenges de la parentalité (éducation, communication, gestion des émotions, résolution des conflits, épuisement parental) ? Si oui, n’hésitez pas à prendre un RDV avec moi. Le premier rendez-vous de coaching parental est une séance de découverte gratuite (30 min) et sans engagement !

Coach parentale certifiée, formée en psychologie positive et en épuisement parental, j’accompagne les parents speed & imparfaits à se reconnecter à leur(s) enfant(s) et retrouver le bonheur d’être parent 🙂 . Pour en savoir plus sur mon parcours, cliquez ici.

Votre 1ère séance de coaching parental OFFERTE

X