Sélectionner une page

Dire « je t’aime » à son enfant n’est pas chose naturelle ou aisée pour tous les parents. Parfois, les mots sont dans notre tête, mais ne sortent pas. Au delà du regard, le toucher peut être un véritable véhicule de nos émotions et contribuer à transmettre ces mots que l’on pense, mais sans ouvrir la bouche.

Dans cet article, je vous propose d’aborder les sujets suivants :

  1. La peau comme organe exceptionnel du toucher
  2. Nourrir les liens relationnels par le toucher
  3. Explorer la puissance du toucher pour nourrir le lien avec son enfant

1. La peau comme organe exceptionnel du toucher

La peau est un organe incroyable, munie de millions de capteurs sensoriels ! Son système nerveux à la pointe véhicule tout un tas d’informations vers notre cerveau. Notre peau nous informe sur notre environnement et guide nos sensations. Mais notre toucher permet aussi de transmettre notre ressenti aux autres. Certaines caresses ou calins activent la sécrétion d’ocytocine, qui s’accompagne de sensations de chaleur et de plaisir.

Le toucher est un sens très efficace pour qualifier nos propres émotions mais aussi pour les exprimer auprès des autres ! Nous le réalisons davantage, dans cette période de distanciation sociale forcée, privés de ce contact physique avec certains de nos proches.

J’imagine que vous avez déjà vécu l’expérience positive que l’impact d’une simple caresse, d’un câlin ou même d’une pression réconfortante sur le bras peut avoir sur vos propres émotions, sur votre bien-être ? Peut-être avez-vous pratiqué le peau à peau avec votre bébé… quand votre enfant tenait encore tout entier au creux de vos bras ? Parfois, dans notre quotidien de vie speed, on court de tâches en tâches, on communique par sms, on se donne des instructions depuis la pièce voisine pour gagner du temps. Et puis on oublie l’essentiel de ce qui fait le lien.

Je vous propose à travers cet article, de ré-investir dans votre sens du toucher, pour faire passer certains de vos messages, de manière plus efficace, notamment auprès de vos enfants.

2. Nourrir les liens relationnels par le toucher

La science du toucher a été étudiée, analysée et décortiquée depuis de nombreuses années dans les sciences sociales. Comprendre l’impact du toucher sur les relations humaines nous permet de mettre en place des nouvelles routines de communication. Notamment avec nos enfants, et ce, de manière complémentaire aux mots et aux regards.

Mais c’est bénéfique également lors de l’annonce d’un diagnostic médical ou la mise en place d’une thérapie, lorsqu’appliqué par le personnel soignant. En 2014, Le psychologue social néerlandais Sander Koole a démontré que le simple fait de poser la main une seconde sur l’épaule d’un patient, alors qu’on lui administrait un questionnaire, diminue son angoisse et lui transmet un sentiment de connexion avec ses semblables (1).

Les diverses fonctions dans les liens sociaux

singes et toucher

Et puis, c’est tout d’abord en observant les singes, que nous en apprenons davantage sur la puissance du toucher dans les relations sociales. Les grands singes n’ont pas les mots pour s’exprimer. Mais ils passent des heures entières à se toucher, à s’épouiller… Et ceci, même lorsqu’ils n’ont plus de poux sur la tête 🙂 !

Ils utilisent ce rituel du toucher pour résoudre les conflits, récompenser un autre singe pour sa générosité au sein du groupe, ou même, former des alliances.

Malgré notre capacité d’humains à verbaliser nos envies, besoins ou émotions, le toucher garde une place-clé dans la création du lien social. Donc oui, en tant qu’être humain, nous pouvons dire je t’aime avec des mots, mais nous pouvons également transmettre notre amour par le toucher.

Je voudrais mettre en lumière deux expériences scientifiques en particulier, qui ont mis en avant le lien entre le toucher et les interactions sociales. La première, en démontrant l’impact des sensations physiques sur nos perceptions des traits de personnalité. La seconde traite du lien entre le toucher et l’identification d’une émotion.

Nos sensations physiques, générées par le toucher, affectent nos jugements

la chaleur du cafe

Des chercheurs de l’université de Yale et du Colorado ont mis en place une expérience surprenante dans un ascenseur(2). Des sujets d’étude (participants) ont été invités à se rendre dans une salle pour faire une expérience, sans avoir été informés de l’objet de l’étude. Pour accéder à la salle, ils ont été accompagnés par un assistant d’étude dans un ascenseur. Au cours de l’ascension vers les étages supérieurs, l’assistant demandait aux participants de tenir une tasse de café.

Celle-ci était soit froide, soit chaude. Pendant ce temps, l’assistant leur administrait un formulaire basique. Arrivés à destination, les sujets ont été invités à évaluer les traits de caractère d’une personne fictive sur 10 critères (dont l’honnêteté, l’humanité, la sympathie, si oui ou non cette personne était digne de confiance, etc).

La conclusion est édifiante : ceux qui tenaient le café chaud avaient tendance à évaluer les traits de caractère de la même personne, de manière plus positive, plus « chaleureuse », que ceux qui avaient tenu le café froid. En d’autres mots, la chaleur physique se traduit par une chaleur « humaine ». Les sensations physiques ressenties grâce au toucher sont donc bien liées directement à nos émotions. C’est assez dingue, vous ne trouvez pas ?

Le toucher communique nos émotions directement

toucher les mains

Dans une autre étude, menée par Hertenstein et ses collègues, les participants étaient amenés à communiquer différentes émotions (colère, peur, amour, etc), uniquement par le toucher. Le sujet « émetteur » avait pour instruction de transmettre une émotion particulière en touchant le bras d’un autre sujet « récepteur », duquel il était séparé par un rideau.

De manière surprenante, de nombreuses émotions étaient correctement identifiées par les participants à cette étude. Juste avec une pression sur le bras. Incroyable, non ?

David Linden, éminent neurobiologiste, a passé de nombreuses années à étudier la science du toucher. Il nous dit que le toucher est essentiel à l’existence humaine. « Il joue un rôle crucial dans le développement initial de l’enfant, mais continue à être un élément crucial dans les liens sociaux, impactant les liens de confiance, la coopération, et la perception des autres. »

Pour en savoir plus sur la science du toucher, vous pouvez également lire son livre « Touch: The Science of Hand, Heart, and Mind ». Pour le commander (en anglais), cliquez ici.


3. Explorer la puissance du toucher pour nourrir le lien avec son enfant

Lui dire je t’aime sans prononcer des mots

Riche de ses enseignements sur la science du toucher, je me suis intéressée à l’impact sur le lien parent-enfant. J’ai trouvé une autre étude scientifique qui démontre une corrélation directe entre :

liens de famille
  • l’intensité du sourire d’un enfant, sur les photos de classe (initié par le fameux « cheeeese »)
  • avec l’intensité des contacts physiques (en terme de chaleur humaine) entre les membres de leurs familles, sur des photos de famille, prises à la maison (4).

Plus les contacts physiques sur les photos de famille étaient évalués « chaleureux », plus le sourire de l’enfant sur la photo de classe était grand. Je suis sûre que vous penserez à cette étude en posant pour votre prochaine photo de famille 😉 !

Trois actions pour lui dire je t’aime par le toucher

coeur avec les mains
  • Tous les jours, sans modération: un câlin long (au moins 20 secondes), pour commencer et finir la journée. On se sert bien fort dans les bras !
  • De temps en temps : On alterne les massages, tout doux et apaisants, avec les grandes batailles de chatouilles (beaucoup moins calmes mais tellement fun 🙂 ).
  • Ponctuellement, en cas d’émotions négatives (colère, anxiété, tristesse, frustration) : une pression sur le bras ou la main, une main sur l’épaule, ou un câlin sécurisant. Le toucher est très efficace pour apaiser une émotion qui déborde. Et aussi pour transmettre de l’apaisement et instaurer un climat de confiance pour que son enfant se calme et verbalise son émotion. Et ensuite, en tant que parent, il ne nous reste plus qu’à écouter et accueillir, tout simplement !

Je vous suggère d’intégrer le toucher autant que possible dans vos rituels du soir, pour nourrir votre lien parent-enfant. Pour en savoir plus sur les rituels du soir, je vous invite à lire mon article à ce sujet en cliquant ici. A noter que certains enfants ne sont pas très tactiles et n’apprécieront pas forcément tous les contacts que vous leur proposerez ; dans ces cas-là, hop, hop, pas de souci, adaptez-vous à leurs besoins !

J’espère que cet article vous aura intrigué ! N’hésitez pas à faire vos commentaires ci-dessous !

(1) Embodied Terror Management: Interpersonal Touch Alleviates Existential Concerns Among Individuals With Low Self-Esteem, Koole and al, 2014 Jan;25(1):30-7, (2) https://greatergood.berkeley.edu/article/item/how_touch_shapes_emotion, (3) Hertenstein MJ, Keltner D, App B, Bulleit BA, Jaskolka AR. Touch communicates distinct emotions. Emotion. 2006a;6:528–533,(4) Smile Intensity and Warm Touch as Thin Slices of Child and Family Affective Style, Boyce and al



Afin de davantage nourrir votre lien parent-enfant, découvrez les ateliers ludiques My Kid Émoi, à faire en duo !

activite creative parent-enfant

Ateliers ludiques parent-enfant

Chaque atelier inclut 5 rituels, conçus pour rire, se connecter, et communiquer de manière bienveillante, ainsi qu’une activité créative pour créer ensemble, un ou plusieurs objets symboliques et éducatifs (promis, pas de collier de nouilles 😉 ).

Ces ateliers sont disponibles sous format téléchargeable. Vous pouvez donc les réaliser à votre convenance. Je vous accompagne tout au long des ateliers grâce à des vidéos accessibles par liens/QR codes. Profitez-bien de ce moment ludique pour nourrir votre lien parent-enfant.

Votre 1ère séance de coaching parental OFFERTE

X