Sélectionner une page

J’aime beaucoup les livres jeunesse. Et lorsque mes enfants étaient plus petits, je me suis pliée à la traditionnelle lecture de l’histoire pour dormir, sans faute, tous les soirs. A chaque fois, avant de se séparer pour la nuit, assis par terre dans le calme, les enfants sélectionnaient chacun leur tour un livre illustré. Parfois, le même livre revenait régulièrement, et j’avoue qu’à un certain moment, ce rituel m’a un peu lassée. Et puis mes enfants ont appris à lire et je me suis dit que c’était le moment de diversifier notre rituel du soir. J’ai d’ailleurs écrit un article à ce sujet. Cliquez ici pour le lire.

Une histoire pour dormir ludique et personnalisée !

histoire pour dormir

Un jour, alors qu’il était déjà tard et que je voulais coucher mes enfants assez rapidement, je leur ai proposé de leur raconter une histoire inventée. Plus rapide, non illustrée, cette histoire peut être partagée lumière éteinte et les enfants déjà au lit. C’est bien pratique aussi quand on part en voyage avec une limite de bagages à emporter !

Et puis, créer sa propre histoire pour dormir, c’est l’occasion de faire passer un message, soutenir une valeur, une notion qu’il semble important de transmettre à ce moment-là. On n’a pas toujours sous la main le bon support livre jeunesse pour donner un message personnalisé : inventer une histoire pour nos enfants s’avère donc être une bonne alternative !

Après quelques instants de réflexion, je leur ai raconté l’histoire d’un petit pois et d’une carotte avec un récit tourné autour de la différence, ce qu’elle représente en terme de défi mais aussi de chance. Cette histoire a tellement plu à mon fils qu’il en a dessiné une mini bande dessinée le lendemain 🙂 !


Comment inventer sa propre histoire pour enfants ?

jeux sans materiel

Créer sa propre histoire pour dormir n’est pas très compliqué, mais il faut cependant suivre une méthodologie simple et efficace. En 7 étapes, je vous la livre ci-dessous :

1. Réfléchir au thème général de l’histoire

Souhaitez-vous parler à votre enfant d’amitié, de pardon, de tolérance, de différence, de résilience, de courage face à la peur ?

2. Choisir son message clé

C’est la partie la plus personnalisée ! C’est à ce moment-là qu’il faut réfléchir au message exact (la conclusion) que vous voulez transmettre à votre enfant. Si par exemple, votre enfant est revenu désemparé de l’école suite à une dispute avec son meilleur copain, vous pouvez à travers votre histoire inventée, lui raconter que l’amitié se construit, se nourrit. Qu’il faut pouvoir donner autant que recevoir. Que l’amitié est encore plus belle et forte lorsqu’elle est sincère, partagée et qu’elle a surmonté des obstacles pour la mettre à l’épreuve.

3. Trouver son personnage principal

Votre héros sera t’il un petit garçon ? une princesse ? un animal ? un objet ? un petit pois 😉 ? Parfois la simplicité est la meilleure alliée.

4. Définir un contexte initial

Dans quelles conditions débute cette histoire ? Où ? Avec qui ? Quelle sera la première scène juste après le fameux « il était une fois ».

Par exemple : « Il était une fois… un petit pois qui vivait avec sa famille dans un bocal en verre. Il était rond, vert, tout lisse et tout petit. Il ressemblait à ses frères et sœurs comme deux gouttes d’eau. D’ailleurs, leurs parents se trompaient souvent de prénom ! »

5. Décrire LA rencontre qui change tout

Votre personnage principal va rencontrer un ami ou un ennemi, qui va renverser la situation initiale et créer le contexte de mise à l’épreuve.

Pour revenir sur notre histoire de petit pois : « En nageant dans son bocal parmi les autres petits pois, il se retrouva face à une grande carotte, longue, orange et… très seule ! Cette dernière était terrorisée à l’idée d’être rejettée par les autres, car elle était très différente. La carotte, elle aussi voulait être joliment présentée, lisse et appétissante, dans l’assiette d’un jeune enfant! Elle rêvait de délecter les papilles d’un petit humain, mais elle était effrayée : et si l’enfant n’aimait pas sa couleur ? sa texture ? ou pire, son goût ? Elle avait tellement peur de finir dans la gamelle d’un chien, ou de rester dans le bocal jusqu’à sa fin! Mais le petit pois à côté d’elle la trouvait fascinante, il n’avait jamais vu une telle beauté. En fait, il n’avait connu dans sa vie, que d’autres petits pois depuis sa cosse de naissance jusqu’à son bocal en verre. Il trouvait la couleur orange de la carotte rayonnante, sa longueur était étonnante et sa fermeté fascinante. Et ce fût le coup de foudre, il en tomba amoureux. »

6. Enchaîner sur la mise à l’épreuve du héros

Qui le met à l’épreuve ? comment agit-il ? Quelles erreurs commet-il avant de finalement réussir ? Ben oui, il faut que votre histoire soit motivante !

Pour continuer avec notre histoire d’exemple : « Un jour, après des semaines d’attente, et alors que le bocal en verre s’ouvrit, il demanda alors à tous ses frères et sœurs de s’accrocher ensemble pour attraper la petite carotte solitaire et la faire tomber avec eux. Après une chute effrayante, tous réussirent à atterrir dans une magnifique assiette d’enfant. Les petits pois de placèrent de manière à former un bonhomme, en dessinant avec leurs corps assemblés, des yeux, un nez, des cheveux. Et la carotte se retrouva sublimée au milieu de l’assiette, en formant la dernière touche finale du chef d’œuvre : la bouche orange du bonhomme. »

7. Sélectionner une conclusion parfaite

Votre histoire doit finir sur une note motivante, rassurante, positive qui permet à votre enfant de s’endormir apaisé.

Voici la fin de l’histoire du petit pois et de la carotte : « la petite carotte était très touchée par ce geste de solidarité de la famille des petits pois. Elle était pourtant très différente. Elle s’était retrouvée seule après avoir rejoint le bocal de verre par erreur. Mais de cette erreur était née une œuvre d’art dans une assiette, et un enfant gourmand avait savouré son plat avec plaisir. Depuis ce jour, les petits pois partagent, avec quelques carottes, leur bocaux de verre, pour solidifier l’amitié entre carottes et petits pois, et sublimer les assiettes ».


Une histoire pour dormir inventée à plusieurs !

papa et son fils entrent en contact

Pour les plus aventureux, je vous propose aussi d’inventer une histoire pour dormir avec votre enfant. Chacun son tour, on choisit une phrase, puis l’autre doit avancer dans l’histoire en suivant (ou non !) l’idée initiale. En général, l’histoire n’a aucun message, aucune structure, mais le fou rire est garanti, surtout si vous décidez de mettre un peu de piment en finissant votre phrase par « quand tout à coup… » ou bien « mais soudain, arriva… » !

Nous avons pratiqué un soir à table, avec mes deux enfants et mon homme, et on a beaucoup ri. Voici quelques passages :

  • Canaille : « il était une fois un petit garçon qui avait des supers pouvoirs incroyables »
  • Bichette « mais sa sœur était encore bien plus forte, et en plus, elle était invincible »
  • L’homme « le seul à pouvoir les vaincre tous les deux, c’était leur père, le plus grand héros de tous les temps »
  • Moi « mais ces supers pouvoirs ne pouvaient s’activer qu’en présence d’une arme secrète possédée par la maman »
  • Canaille « cependant, la maman avait perdu cette arme précieuse et son fils l’avait trouvée »
  • Bichette « mais il s’était trompé, il avait retrouvé sa copie conforme, qui elle, ne possédait aucun pouvoir »
  • Etc

Les enfants ont une imagination débordante et cette activité est vraiment très drôle à faire !


Un conte audio offert pour vous inspirer

Ceci étant dit, inventer une histoire pour dormir, sur l’instant, alors qu’on est fatigué en fin de journée n’est pas chose aisée. Je partage donc avec vous mes histoires pour enfants, sous format écrit, que vous pouvez lire, ou sous format audio, à écouter ensemble. En espérant qu’elles vous inspireront à créer vos propres histoires pour dormir, ou qu’elles vous serviront de support pour vos moments de rituels avant le coucher.

Pour accéder à cette ressource, cliquez sur ce lien ! Si ces histoires pour dormir vous plaisent, faites-le-moi savoir dans les commentaires et j’en publierai d’autres régulièrement sur mon blog.



Si vous souhaitez profiter d’un moment ludique en duo parent-enfant, je vous invite à découvrir les ateliers ludiques parent-enfant My Kid Émoi ! Ils sont spécifiquement conçus pour nourrir votre lien unique et fabriquer des souvenirs heureux.

maman et enfant avec doigts de peinture

Crédit Audio : Titre: Another Happy Ukulele Song Auteur: Alex Nekita Source: https://soundcloud.com/alexnekita Licence: https://creativecommons.org/licenses/by/3.0/deed.fr

Votre 1ère séance de coaching parental OFFERTE

X